Bilan 2016 – Les jeux qui m’ont marqué

Ohayo !

Ça y est, l’année 2016 se termine, et on peut dire qu’elle a été très riche ludiquement parlant ! Un nombre incroyable de jeux sont sortis, et s’y retrouve parmi tout cela peut-être parfois compliqué, du coup, faire un petit article pour vous parler des jeux qui m’ont marqué (en bien uniquement) cette année me semble être une bonne idée :). Attention, ce n’est pas un listing exhaustif, tout n’y sera pas, et il ne faut pas y voir un classement, je parle uniquement de jeux que j’ai vraiment pu tester ou acquérir ! Let’s go !

 

Freak Shop

Freak Shop

Petit nouveau de Catch Up Games (Sapiens, SOL) et de Henri Kermarrec (Siggil, Sushi Dice), Freak Shop vous mets dans la peau d’un Gomez Adams souhaitant transformer son manoir en attraction pour refaire sa fortune. Pour augmenter la valeur de son manoir, il va donc falloir le peupler de toutes les horreurs possibles en faisant les bons deals au bon moment. Un p’tit jeu très malin, très bien édité (Miguel Coimbra aux illus notamment!), à tout petit prix (15€), une bonne idée de cadeau !

 

NOT ALONE

Not Alone

Bon, autant faire rapide : celui-là, c’est mon coup de cœur « familial » de l’année ! J’ai pu le sortir avec tout type de joueurs (et non-joueurs du coup), cela s’est toujours très bien passé, et surtout, avec des envies de revanches ! Pour rappel donc, NOT ALONE est un jeu de cartes asymétrique qui va faire s’affronter des explorateurs à une créature mystérieuse qui aura pour but de les traquer. Véritable jeu de bluff, facile à expliquer et rapide à jouer, NOT  ALONE mérite son buzz démarré à Essen. En espérant qu’il soit très vite de retour en magasin, et que l’extension arrive vite.

Le test ici !

 

Horreur à Arkham JCE

Horreur à Arkham JCE

Jeu de cartes + Jeu solo + Lovecraft = amour fou chez moi (oui, j’ai pas un poulpe comme avatar pour rien). Ayant testé et apprécié mais sans plus le JCE Le Seigneur des Anneaux, lorsque j’ai appris la sortie d’un JCE scénarisé et solo avec le copain Cthulhu, j’étais totalement hypé. Après plusieurs tests, il s’avère que le jeu est encore meilleur que ce à quoi je m’attendais. Un univers au top avec une vraie histoire, des textes d’ambiance qui renforcent l’immersion, un deckbuilding bien plus light que pour le SdA, et un mode campagne où l’on fait évoluer son deck. Le tout avec une mécanique de jeu excellente où l’on se sent presque comme dans un jeu de rôle. J’ai trouvé mon futur gouffre à fric pour les prochaines années je crois…

 

Tragedy Looper

Tragedy Looper

Celui-là, c’est la surprise de l’année pour moi. Un jeu d’enquête plutôt atypique et surtout asymétrique, où le gameplay est très léger, mais la réflexion intense, qui mettra aux prises des Protagonistes chargés de déjouer les plans du Mastermind en empêchant toutes sortes d’évènements (bon, souvent des meurtres quand même). Une énorme durée de vie avec la possibilité de créer des scenarii, des graphismes qui peuvent accrocher comme repousser… Coup de chapeau à Filosofia pour avoir le courage de sortir un jeu pareil !

Le test ici !

 

Fireteam Zero

Fireteam Zero

Lui, c’est mon chouchou. Fireteam Zero, ça part d’une série de romans par Mike Langlois qui se décide à créer un jeu de plateau dans son univers. Ça a continué avec deux campagnes Kickstarter terminées avec brio. Il y a eu du retard, évidemment, mais sans oublier que Mike n’était pas dans le milieu du J2S avant, et malgré ça, il a réussi à livrer une boite de base d’excellente qualité, autant sur le jeu en lui même que sur les composants. On a ici un améritrash bien tendu, où la moindre erreur peut-être fatale, ce qui me manquait vraiment avec des jeux comme Zombicide. J’attends avec impatience les 2 extensions qui devraient arriver d’ici mi-janvier !

Le test ici !

 

The Others

The OthersThe Others, c’est une vraie combo de talents : Guillotine Games (Zombicide) + Eric Lang (Arcadia Quest, Blood Rage…) + Studio McVey  + CoolMiniorNot. Autant vous dire que l’enrobage est juste monstrueux, dans tous les sens du terme, et la quantité de matos reçu dans le pledge kickstarter est dantesque. Mais surtout, c’est un jeu tactique avec un Overlord chargé de déclencher l’Apocalypse sur Terre en incarnant l’un des 7 pêchés capitaux pendant que les Héros vont tâcher de nettoyer la ville des abominations. Comme dans Zombicide, on va lancer des brouettes de dés, on va rager sur les ratés, mais le jeu est vraiment agréable, notamment grâce à la mécanique de corruption permettant d’avoir des bonus temporaires en contreparties de potentielles blessures. Du très bon !

L’unboxing vidéo ici !

 

Conan

Conan

Et pour finir, le plus gros mais aussi le plus critiqué. Conan, c’est l’histoire d’un projet qui se voulait révolutionnaire, mais qui a eu les mêmes travers que beaucoup de projets Kickstarter. Mais sans parler du projet, Conan reste un très bon jeu avec une mécanique élégante et agréable. J’étais très sceptique avant de le tester, déjà par rapport à tout le ramdam autour du projet, puis toutes les critiques à la réception, et pour finir car je ne suis pas du tout emballé par l’univers. J’ai mis tout ça de côté, et je me suis assis à la table, et je me suis réellement régalé. On réfléchit à chaque mouvement, on optimise, on a un vrai Overlord qui n’est pas obligé de se brider, on n’a pas un nombre d’actions défini chaque tour car on est maître de nos actions, et ça, ça change ! Quel dommage que Monolith n’ait pas fourni des scenarii équilibrés et en nombre suffisant car Conan le mériterait.

 


 

Voilà, c’était le dernier article de 2016 ! Je n’ai pas parlé des cartons 7 Wonders Duel, Kingdomino, Codenames, Scythe… car ce sont des jeux auxquels je n’ai pas joué, mais ils font partie des tops de l’année, à n’en pas douter.

Je vous souhaite une très bonne fin d’année 2016, et on se retrouve l’an prochain avec pour démarrer l’année, du Fireteam Zero (les extensions sont en chemin) et du Arcadia Quest Inferno (je sais pas comment je vais tout ranger). A bientôt !


À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

Laisser un commentaire