Faites des bêtises avec Cat’astrophes !

Comme vous le savez toutes et tous, les chats sont réputés pour être machiavéliques, plein de conneries, et ils occasionnent souvent pas mal de dégâts. Comment ça c’est cliché ? Comme vous expliquez alors qu’on en a fait un jeu ? Je parle de…

 

Cat’astrophes est le premier jeu de Ludovic Mahieu et pour sa maison d’édition fraîchement créée Hellion Cat. Dans ce jeu, vous incarnerez un chat dont le but ultime est de faire des bêtises, mais d’arriver à faire accuser les autres chats à sa place !

Pour cela, les joueurs pourront jouer des cartes Bêtise et Sournoise afin de faire grimper le score sur l’échelle des bêtises. Mais attention ! Le joueur dont la carte fait passer un palier sur cette échelle sera puni, et prendre 1, 2 ou 3 punitions, et au bout de 20 punitions, la partie se termine ! Vous l’avez compris, moins vous êtes puni, mieux vous vous portez. Vous l’avez compris, vu que le score de bêtises est commun, les coups en traître pour faire en sorte que ce soit l’autre chat qui dépasse le palier seront légion ! Et il y a également les cartes Ronron pour faire baisser ce score, et qui permettra même de se retirer des punitions si on redescend sous un palier.

Le jeu bénéficie d’un graphisme cartoon qui colle parfaitement au thème, avec des illustrations vraiment drôles décrivant des situations que tout propriétaire de chat a connu (bon, pas toutes, heureusement !), bravo à Eleanor Ernaelsteen pour son travail !

Le jeu est prévu pour 2 à 6 joueurs, avec une durée de 15 minutes environ. Le pledge de base est à 19€, mais si vous pledgez dans les premières 48h, cela ne vous coûtera que 14€ ! La campagne se terminera le 08/04/18, et a besoin de 5000€ pour être financée.

 

Alors, cap ou pas cap ? Pour aller voir la campagne, cliquez sur le lien ou sur le widget plus bas !

Kickstarter Cat’astrophes


À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

Laisser un commentaire