[SpeedTest] Kill the Unicorns & Goths Save the Queen

Bonjour à tous !

Ca n’a pas été mon cas, mais des amis ont pu aller au FIJ 2016 à Cannes, et ils ont pu tester quelques jeux/protos. Merci donc à Martine qui nous fait son retour sur trois jeux !

 

Kill the Unicorns

Je vous propose de découvrir un prototype de jeu présenté au FIJ Cannes 2016 par les Morning players.

Kill the unicorns

Happy Tree Friends ? 😀

 

Nom très évocateur qui nous a forcément attiré. Le but du jeu ? Tuer des licornes of course! Jeu à partir de 9 ans….

– Comment expliquez-vous à des enfants de 9 ans qu’il faut tuer des licornes ?
– Elles vont au paradis des licornes !
– …Ah oui, bien sûr… »

Bref, dans ce prototype vous incarnez un petit bonhomme qui arrive dans un monde peuplé de petits pions en forme de licornes. Chaque licorne a une valeur qui est cachée en-dessous (de 0 à 3) ou bien une pastille bleue indiquant que c’est une licorne explosive. Le joueur avec le plus de points à la fin de la partie a gagné, c’est-à-dire quand toutes les licornes ont été exterminées (ou envoyées au joli-tout-mignon-paradis des licornes pour les âmes sensibles).

Vous avez le droit à 3 actions :

  • Déplacer votre bonhomme.
  • Regarder la valeur d’une licorne.
  • Poser un piège.

On peut tuer une licorne en la noyant, la forçant à entrer dans un piège, en envoyant un troupeau dans une crevasse ou bien en les poussant sur des adversaires (mais dans ce cas, c’est eux qui remporte les points de cette licorne, alors tâchez de leur envoyer des licornes explosives !).

Le plateau est un ensemble de tuiles hexagonales de ce style :

KTU

On fait avancer notre pion sur la case occupée par une licorne. Celle-ci fuit automatiquement dans la case d’à côté. Si c’est un lac, comme dans l’exemple, elle se noie. Si c’est un piège, elle meurt. Si c’est une case vide, elle survit… temporairement !

La licorne tuée est récupérée : si elle a une valeur de 1, 2 ou 3, tant mieux pour vous ! Si c’est une licorne explosive… elle vous fera perdre des points !

Ce jeu sera proposé par les Morning Players (Between Two Cities, Euphoria…).

 

Goths Save the Queen

Y a-t-il un Goth pour sauver la Reine ?

Y a-t-il un Goth pour sauver la Reine ?

 

A présent je vous propose de découvrir Goths save the Queen, un jeu de Vincent Bonnard et illustré par Gyom. Le nom et le design sont très attrayants ! Un jeu fun où vous avez intérêt à comprendre les plans de votre partenaire….sans parler !

Une boîte permet de jouer à 4 joueurs, mais avec deux boîtes on peut augmenter le nombre de joueurs. C’est un jeu de carte par équipe ultra rapide.

Point de départ du jeu

Point de départ du jeu

 

But du jeu : Deux clans s’affrontent pour aller chercher la reine qui est dissimulée sous une des trois cartes du milieu (il y a une carte reine, une carte champ, une carte piège => vous perdez un pion). Chaque équipe est composée du roi et du chef de guerre. Le roi dirige de loin, le chef de guerre doit comprendre comme il peut les directives et tenter de les appliquer.

Déroulement du jeu :

  • Le roi va choisir une carte proposant à son chef de guerre un type d’action (bleue/verte/rouge/marron).
    Il pose sa carte face cachée sur la table en même temps que le roi adverse. Le dos de la carte propose deux couleurs. Les chefs de guerre doivent comprendre quel est le plan de leur chef et deviner quelle couleur il a choisi pour jouer une action en fonction.
Mécrééééaaaaaaaaaants !!

Mécrééééaaaaaaaaaants !!

 

  • Le chef de guerre choisit donc une action parmi les suivantes :

    Bastoooooon !

    Bastoooooon !

     

Les cartes actions  sont numérotées de 1 à 9, ce qui indique l’initiative de l’action. Par exemple, l’action 1 se résout avant l’action 9.
1-Désarmer une catapulte adverse.
2- Voir secrètement une des 3 cartes du milieu.
3- Recruter un membre (3 membres en tout dans le jeu).
4- Charger la catapulte (avec un cochon et deux haches c’est classe!).
5- Déclencher la catapulte (qui va éliminer 2 pions adverses).
6- Se barricader.
7- Avancer.
8- Lancer une hache (qui va éliminer un pion adverse).
9- Envoyer des rats attaquer la barricade (qui vont éliminer un pion adverse).

Une fois l’action sélectionnée, ils mettent leur carte face cachée sur la table. Puis on révèle toutes les cartes.

Possibilité 1 :
La couleur choisie par le roi et la couleur de l’action sont les mêmes : bingo ! Vous faites votre action ! Les deux cartes retournent dans la main de leur propriétaire.

Possibilité 2 :
Le roi et le chef de guerre ne se sont pas compris. Le chef de guerre récupère sa carte action mais le roi laisse sa carte couleur face visible sur la table. Au prochain tour le chef de guerre aura la possibilité de choisir une action de la couleur correspondante.

Fin du jeu : La partie est gagnée quand une des deux équipes à trouver la reine ou quand une équipe a perdu tous ses membres !

Petit bonus : d’après l’animateur, ils voudraient en carte bonus faire la carte « Dragqueen » pour mettre au milieu, évidemment si on tombe dessus, on perd !

Parution prévue en juin 2016 chez Sit Down (Ekö, Sushi Dice, Rockwell…).

Merci à Martine pour ses retours sur ces deux jeux !


À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

Laisser un commentaire