Test – Badass Force

Ohayo !

Vous avez été biberonné au cinéma d’action des années 90s ? Pour vous, Chuck Norris, avant d’être une légende, c’est surtout le mec qui s’est fait rétamer par Bruce Lee, mais aussi celui qui met ses pieds où il veut ? Vous êtes aware de la situation quand vous êtes dans une jungle vietcong ? Alors pas de doute, vous êtes au bon endroit pour apprendre à jouer à…

Qu’est-ce que c’est ?

Badass Force, c’est le dernier né de l’esprit génial de Ghislain Masson (Not Alone, scénariste sur Chronicles of Crime…) ! Et cette fois, il s’est laissé aller niveau thème : le grand cinéma d’action que les millenials ne connaissent que trop peu ! Regardez un peu ce casting de fou : Linda Hamilton (Terminator), Sigourney Weaver (Alien), Michelle Rodriguez (tous ses films !), Steven Seagal (pareil, mais en moins bien), Dolph Lundgren (Rocky), Bruce Willis, Jean-Claude Van Damme, Sylvester Stallone, Arnold Schwarzi et bien sur Chuck Norris. Ils sont tous là, prêts à se mettre joyeusement sur la mouille !

Oui, mais pourquoi ? On n’est pas dans Expandables ici ! Allez, un peu de contexte.

Dans un futur proche et alternatif, Badass Force est le nom du plus célèbre spectacle live de l’ultra-net. Chaque semaine, les concurrents s’y affrontent pour découvrir qui est le plus Badass de tous ! Dans l’arène, tous les coups sont permis y compris l’utilisation d’une technologie permettant de prendre l’apparence et les capacités de personnages « historiques » : hélas, la culture se limite désormais au cinéma d’action de la fin du 20ème siècle / début du 21ème siècle et de nombreux enregistrements ont été détériorés.

Cette semaine vous avez enfin été sélectionné : Bluff, flingues et attitude vous seront nécessaires pour accomplir votre destin ! Serez-vous le prochain vainqueur de Badass Force ?

Après cette description à faire pâlir plus d’une jaquette de VHS, voyons voir ce que ce jeu a dans le ventre !

A quoi ça ressemble ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Comme dit précédemment, le but de Badass Force est de montrer que l’on est le plus Badass en écrasant les autres ! Pour cela, il faudra être le premier à atteindre 16 points au Badassomètre. Pour marquer ces points, il y a plein de façons : tuer en premier un Badass adverse, tuer un Badass adverse, tuer un Badass adverse qui est devant vous au Badassomètre… Mais une autre façon arrivera plus tard dans la partie 😉

Mise en place

Alors, pour démarrer une partie de Badass Force, il va déjà falloir sélectionner les Badass qui vont combattre ! Sur les 10 disponibles, il faut en sélectionner 7. Des combinaisons sont d’ailleurs proposées par les auteurs, notamment pour des premières parties, ou des parties avec pas mal de joueurs. Chaque joueur récupère donc un exemplaire de chaque Badass sélectionné.

Une fois cela fait, il est temps de s’armer ! Pour cela, il suffit de mélanger la pioche d’Armes et d’en disposer 3 faces visibles, ce qui constituera l’armurerie. Ensuite, chaque joueur va piocher une carte Arme, la placer devant lui face visible, et positionner le marqueur charge à 0.

Les joueurs finissent par récupérer le reste du matos de leur couleur (marqueurs, tuile de jeu, etc.), et la baston va commencer !

Tour de jeu

Avant de démarrer, les joueurs mélangent leurs 7 Badass, en choisissent un au hasard, et le placent sous leur carte Aide de jeu, face cachée. Cette carte sera la réserve.

Ensuite, c’est parti ! Tous les joueurs choisissent un Badass de leur main, et le posent face cachée devant eux. Dans l’ordre du tour, les joueurs vont effectuer plusieurs actions :

  • Tout d’abord, augmenter le niveau de charge de leur arme. C’est obligatoire, et ça va être utile 😀
  • Ensuite, il choisira 1 des 5 actions suivantes :
    • Reprendre en main le Badass posé devant lui et en jouer un (j’ai pas dit un autre… :D)
    • Changer d’arme : comme dans Counter Strike, votre arme est jetée (et les munitions perdues), puis vous en récupérez une dans l’armurerie.
    • Utiliser la capacité d’exécution de votre arme : si la charge est suffisante (halo jaune), alors la capacité est disponible. Une fois activée, votre arme est défaussée et récupérez-en une dans l’armurerie.
    • Looter des munitions : En lançant les deux dés de munitions, on va pouvoir récupérer des munitions… mais les autres joueurs aussi !
      • Si le symbole est vert : 1 munition pour vous uniquement
      • Si le symbole est jaune : c’est la fête, tout le monde gagne une munition
      • Si le symbole est rouge : vous êtes un branque et c’est uniquement vos adversaires qui récupèrent des munitions ! Et si les deux symboles sont rouges, votre arme s’enraye et vous perdez toutes vos munitions !
    • Utiliser le pouvoir de votre Badass : le cœur du jeu ! Pour utiliser le pouvoir, il vous suffit d’annoncer le pouvoir que vous utilisez, que ce soit le bon Badass ou non… Si personne ne dit rien, alors vous appliquez le pouvoir, et voilà. Mais à la manière d’un Mascarade, les autres joueurs peuvent douter de votre honnêteté, et crier au bluff ! Dans ce cas-là, vous révélez immédiatement votre Badass. Si effectivement vous avez menti effrontément, alors votre Badass va au cimetière, et le joueur qui vous a balancé gagne les points de victoire correspondant. Par contre, si vous êtes bien celui que vous aviez dit être (vous suivez ?), alors c’est le joueur qui a hurlé au loup qui va perdre des plumes ! Vous prenez au hasard un Badass dans sa main, et le mettez dans son cimetière, puis marquez les points correspondants. Ensuite, vous appliquez le pouvoir de votre Badass tranquillou billou, et vous changez votre Badass gratuitement.

Un joueur peut finir par se retrouver sans aucun Badass disponible. Il n’est pas éliminé (les joueurs ne sont d’ailleurs JAMAIS éliminé, très bonne chose), il va simplement passer en mode berserk, ici appelé Vengeance ! Comme en début de partie, il mélange ses Badass, en écarte un (réserve), et en pose un face caché devant lui. Par contre, il va également retourner sa tuile mode de jeu du côté Vengeance. A partir de maintenant, ce joueur gagnera 2 charges au lieu d’1 en début de tour, et surtout, il vient de débloquer les pouvoirs Vengeance de ses Badass, autant vous dire que ça va chier grave !

Dès lors qu’un joueur est passé en mode Vengeance, si le joueur actif n’est, lui, pas en mode Vengeance, alors il marque 1 point de victoire en début de tour.

La partie se continue ainsi jusqu’à ce que le plus Badass soit récompensé !

Mon avis

Badass Force réussit là où Mascarade et Complots ont échoué avec moi : rendre le bluff de personnage kiffant ! Je dis pas que la mécanique de ces deux jeux est mauvaise, loin de là, mais pour moi, un jeu qui est basé UNIQUEMENT sur cette mécanique ne m’intéresse pas. Badass Force, en ajoutant du fun avec la thématique, du bourrinage d’adverse, du coup de pute permanent et surtout d’autres actions rend tout ça vraiment intéressant et donne envie de faire plusieurs parties. Pouvoir faire des coups fumants comme faire exploser une grenade trop chargée à la tronche d’un ennemi, c’est tellement grisant !

Petit bémol, le jeu devient, à mon sens, vraiment fun à partir de 5 joueurs. C’est un jeu où le chaos est prépondérant, où on a envie de se marrer avec une bonne bière et du saucisson sur la table, et il faut que l’ambiance soit au rendez-vous ! A moins de joueurs, c’est bien évidemment jouable et sympa, mais Badass Force prend toute sa saveur quand on est nombreux (tiens, comme Not Alone :D).

Bref, Badass Force, c’est comme un soldat dans une jungle vietcong : ça fait du bruit, ça fout le bordel, mais au final, ça passe nickel ! La campagne, lancée le 20/11 et jusqu’au 13/11 est déjà financée, et nul doute que les SG vont tomber comme les poings de Rocky dans la tronche d’Apollo Creed ! Une extension est même dispo à prix tout doux, vous gênez pas !

N’oubliez pas que vous pouvez me suivre sur Facebook et Twitter ! Et n’oubliez également pas de vous abonner à la newsletter mensuelle récemment mise en place pour contrebalancer le changement d’algorithme de Facebook.

Quelques infos

  • Auteur : Ghislain Masson
  • Illustrateur : Anthony Geoffroy
  • Éditeur : Funky Sheep
  • 3 à 7 joueurs
  • 30 à 45 min
  • Prix : 25€
  • Ça vous donne envie de l’acheter ? Cliquez ici !

Cliquez sur l’image pour aller sur le Kickstarter !


À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

2 Commentaires

  1. Antoine

    / Répondre

    Linda Hardy dans Terminator ??? Vraiment ???? 😉 😉 😉 😉
    Linda Hardy, miss Badass !!!


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.