Test – Cat’astrophes

Ohayo !

Récemment, vous avez sûrement entendu parler d’un jeu avec des chats qui font tout plein de bêtises. Le kickstarter a été lancé il y a quelques jours maintenant, et c’est déjà une belle réussite, alors il est temps de voir ce que le jeu a dans le ventre. Venez, on va parler de…

 

Qu’est-ce que c’est ?

L’idée de Cat’astrophes est venue à Ludovic Mahieu, son auteur, en rentrant d’un festival ludique. En effet, quand il est rentré du Brussels Games Festival, il s’est aperçu que ses deux chats, Hayden et Chaussette, avaient fait un véritable carnage chez lui ! Plutôt que de s’énerver (enfin, ça, c’est ce qu’il dit !), cela lui a immédiatement donné une idée, celle de créer un jeu sur les bêtises engendrées par les félins.

Après la pose des mécanismes, la création de prototypes et surtout des centaines de playtests, il décida de monter sa propre maison d’édition Hellion Cat et se lança sur Kickstarter !

Dans Cat’astrophes, vous incarnerez donc l’un des félins qui va tenter de faire un maximum de bêtises, mais sans se faire choper ! Voire même… tenter de faire accuser les autres !

 

A quoi ça ressemble ?

 

Attention, ces photos ont été prises sur une version prototype du jeu, donc la qualité des composants n’est pas définitive bien évidemment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Comme dit en préambule, le but de chaque chat sera donc de faire des bêtises sans se faire punir. Il y a donc une échelle de bêtise qui est commune à tous les joueurs, et sur cette échelle se trouvent 3 paliers. Lorsqu’un palier est dépassé, alors le chat ayant fait passer le pallier gagne des punitions, l’objectif étant bien sûr d’en avoir le moins possible.

 

Mise en place

Chaque joueur commence par prendre le chat qu’il souhaite incarner, et récupère son jeton. Ensuite, on prépare le deck de cartes Action. Le jeu comporte 4 decks identiques de 16 cartes. Selon le nombre de joueurs, on mélange plus ou moins de decks, et les plus malins pourront compter les cartes afin de prévoir ce qu’il va arriver. On distribue ensuite 5 cartes chacun, et c’est parti !

 

Tour de jeu

En commençant par le premier joueur (qui change chaque tour bien entendu), les joueurs auront le choix entre 3 actions :

  • Jouer une carte Action devant soi
  • Jouer une carte Action devant un autre joueur
  • Piocher 1 ou 2 cartes.

 

Sachant que chaque joueur ne peut avoir devant lui qu’une seule et unique carte, il va falloir la jouer fine pour parvenir à ses fins. Une fois que tout le monde a fait son tour, on résout les cartes dans l’ordre. Mais si on regardait d’abord les types de cartes ?

 

Cartes Action

Il y a 3 types de cartes Action : les Bêtises, les Sournoises et les Ronrons.

Les cartes Ronrons sont bénéfiques. En effet, elles permettent de réduire la valeur de bêtise sur l’échelle. Les Bêtises, elles, font bien évidemment monter le compteur sur l’échelle. Les Sournoises, quant à elle, font également monter le compteur, mais vont surtout s’activer en premier, ce qui va modifier l’ordre du tour et donc occasionner des coups de Trafalgar, un peu comme ce que l’on peut voir dans Colt Express.

 

Revenons-en à la résolution des cartes. Comme cela a été dit, on va les résoudre dans l’ordre du tour, sauf pour les Sournoises qui vont du coup s’activer plus vite. Celles-ci sont donc à jouer afin d’approcher le curseur au bord d’un pallier afin qu’un autre joueur le dépasse, et ainsi soit puni ! Car oui, seul le joueur faisant passer le pallier, dans un sens ou dans l’autre, gagnera des punitions ou s’en verra retirer dans le carte d’une carte Ronron. Il va donc falloir deviner ce que les autres joueurs vont faire afin d’optimiser ses actions. Tout ceci permet de véritables retournements de situation en permanence !

Une fois que toutes les cartes ont été résolues, alors on les défausse, le jeton premier joueur tourne dans le sens horaire, et on repart pour un tour jusqu’à ce qu’un joueur atteigne les 20 punitions ou que la pioche soit épuisée ! En fin de partie, chaque carte Bêtise ou Sournoise restée en main comptera comme autant de punitions que la valeur inscrite dessus, pensez-donc à les jouer. Le vainqueur peut maintenant être désigné, ce sera le chat ayant reçu le moins de punitions !

 

Mon avis

Cat’astrophes est un mignon petit jeu de saloupiots ! Sous ses airs tout choupinou avec ces petits chatons se cachent un jeu simple mais pas simpliste, dans lequel le timing est primordial pour faire accuser les autres chats des pires méfaits. Jouable aussi bien avec des enfants qui seront attirés par l’aspect mignon qu’avec des adultes, on pourra enchaîner les parties de par son format court et nerveux.

Les illustrations sont vraiment hilarantes, et il n’est pas rare de s’esclaffer joyeusement en jouant notre chat qui met le feu devant un autre joueur ! De plus, chaque chat illustré possède un véritable style, avec le chat un peu couillon, le machiavélique, etc. Le thème est parfaitement rendu, sacré travail d’Eleanor Ernaelsteen ! Juste un bémol côté lisibilité : j’aurais eu tendance à colorer les boîtes de texte pour différencier au premier coup d’œil les cartes Bêtises, Sournoises et Ronrons, mais rien de bien grave :).

Attention néanmoins, le jeu est noté pour 2 à 6 joueurs, et à mon sens, il ne devient intéressant qu’à 3 minimum. A 2 joueurs, la partie est assez monotone, alors qu’à 5 ou 6, c’est là que s’enchaînent les sournoiseries et les coups de Trafalgar, je vous conseille donc fortement d’y jouer à nombreux !

La campagne est encore en cours (vous trouverez le lien plus bas), et le petit prix en fait un pledge quasi automatique si vous aimez les petits jeux du genre 🙂

 

N’oubliez pas que vous pouvez me suivre sur Facebook et Twitter ! Et n’oubliez également pas de vous abonner à la newsletter mensuelle récemment mise en place pour contrebalancer le changement d’algorithme de Facebook.

 

Quelques infos

  • Auteur : Ludovic Mahieu
  • Illustrateur : Eleanor Ernaelsteen
  • Éditeur : Hellion Cat
  • 2 à 6 joueurs
  • 15 min
  • Prix : 19€
  • Pour protéger vos cartes, je conseille les Arcane Tinmen format Standard.

Kickstarter Cat’astrophes


À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

Laisser un commentaire