Test – Dino Twist

Bonjour à tous !

Au festival Octogônes, qui s’est déroulé il y a quelques semaines à Lyon, j’ai été attiré par une banderole. Un petit jeu, au design très sympa et coloré, avec des dinosaures (et des biscuits Dinosaurus sur la table!), il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie d’essayer !

 

Qu’est-ce que c’est ?

« L’ Âge des Dinosaures s’achève et les cataclysmes s’enchaînent à toute vitesse ! Météorite, glaciation express, éruption volcanique… Seule subsiste l’Île de Twist, dernier havre de paix…
Affrontez-vos adversaires, prenez le contrôle de toutes les régions de l’île et régnez sur les derniers grands reptiles !
« 

Dino Twist est donc un jeu de plis où chaque joueur tentera de recruter les meilleurs dinosaures sur son île afin de devenir le King Dino.

Le jeu a été inventé par Bertrand Arpino et (magnifiquement) illustré par Stéphane Escapa, deux Lyonnais, et surtout il a été auto-édité, Bertrand Arpino ayant créé Bankiiiz Editions pour l’occasion !

La boite est d’excellente qualité, avec des inserts illustrés qui vont parfaitement avec l’ambiance dégagée par le jeu, et surtout les cartes sont vraiment belles et toilées, signe d’une très bonne qualité également. Pour un premier jeu, c’est une réussite totale !

 

A quoi ça ressemble ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Le but du jeu est très simple, mais suffisamment malin pour que l’on ait envie d’enchainer les parties.

L’objectif de chaque joueur est de peupler son île avec les plus gros Dinos possibles, dont la valeur (points de victoires) varie entre 1 et 10 (voire même 11 pour le goodie Pingouin). Pour cela, il va falloir choisir une à deux cartes de dinosaures dans sa main (si 2 cartes, il faut impérativement qu’elles soient de la même couleur), et chaque joueur révèle ensuite la/les cartes choisie(s).

Le joueur qui joue le(s) plus petit(s) Dino(s) recrute en premier. Pour cela, il prends sur l’île de Twist un Dinos de la même couleur que celui/ceux joués et de valeur strictement inférieure, et le place ensuite sur son île personnelle à la même place que sur l’île de Twist. Puis le joueur met le plus petit Dino joué sur l’île de Twist, en remplacement du Dino recruté (par exemple, si on a joué un 8 et un 3, alors on pose le 3 sur l’île et on défausse le 8). Ensuite, on déroule pour chaque joueur.

Dans le cas où deux joueurs (ou plus) jouent une même valeur de Dinos pour une même couleur, alors ils s’annulent purement et simplement, et ils envoient leurs Dinos au cimetière (mais cela rapportera quand même quelques points) !

Les joueurs vont donc jouer comme cela pendant 10 tours, jusqu’à l’arrivée du Gros Caillou qui mettra fin à la partie. Mais cela ne sera pas de tout repos, car chaque tour apportera sa petite surprise par le biais des cartes Évènements, qui pourront enlever 1 carte ou même 4 de l’île de Twist, booster certains types de Dinos, ou vous autoriser à jouer une 3e carte ! 25 cartes évènements sont disponibles, et seulement 10 (choisies au hasard) sont utilisées dans une partie, ce qui augmente la rejouabilité du jeu.

Des bonus sont aussi attribués lors de la partie. Le premier joueur réussissant à peupler entièrement son île gagne 10 points, le second 5 points et le troisième 3 points. Attention, peupler entièrement son île n’est pas la fin du jeu !  Une fois cela fait, on peut optimiser pour gagner plus de points. Enfin, un dernier bonus est attribué à la fin de la partie au joueur dont l’île compte le plus de Dinos avec griffes, ce qui lui vaut 7 points supplémentaires.

Chaque joueur compte alors ses points, et on détermine qui est le Roi des Dinos !

Pour finir, à noter que l’auteur a inclus une variante du jeu pour simplifier le placement : on se moque de la position du Dino sur l’île de Twist et on peut le placer n’importe où lorsqu’on le recrute. De ce fait, il est possible de jouer entre adultes et enfants, chacun avec son île, sans gâcher le plaisir des uns ou des autres, ce qui est un très bon point !

 

Mon avis

Dino Twist est un petit jeu très malin qui pourra lancer facilement vos soirées jeux car on peut faire une ou deux parties rapidement et sans s’ennuyer. On prends un malin plaisir à recruter un Dino convoité par un adversaire juste sous sa barbe, mais on se creuse aussi la tête pour optimiser son placement et son jeu, le tout bouleversé par les cartes évènements qui peuvent mettre à mal une stratégie préparée !

Un gros coup de cœur pour ce jeu qui aura, je l’espère, un bon succès en boutique ! C’est en tout cas tout ce que je souhaite au jeu et à son créateur qui a été très sympathique lors de sa présentation à Octogônes, ainsi qu’à son illustrateur qui m’a fait une super dédicace 😀

Mon superbe Dilophosaurus !

Mon superbe Dilophosaurus !

 

Quelques infos


À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

Un commentaire


Laisser un commentaire