Test – Loup-Garou pour une nuit

Hello à tous !

Vous étiez fan du Loup-Garou du Campus, vous avez adoré Underworld, ou, plus inavouable, vous êtes fan de Garou l’intermittent et vous faisiez partie de la #TeamJacob ? Alors, n’hésitez plus et lisez le test de…

 

Qu’est-ce que c’est ?

Le village où vivent les joueurs est menacé depuis plusieurs nuits : des cris de loups se font entendre, et des villageois disparaissent chaque nuit. Des rumeurs courent comme quoi des loups auraient même infiltré le village… Mais ça suffit ! Il est temps d’agir et de sauver le village ! Demain, rendez-vous sur la place publique, et on va démasquer et brûler ces loups !

Qui n’a jamais joué aux Loups-Garou de Thiercellieux, ce jeu de rôles où n’importe qui pouvait jouer et s’amuser simplement, et ce, même à plus de 10 ? Cependant, ce jeu avait quelques gros défauts : le fait de devoir être au minimum 8 joueurs, qu’une personne éliminée dès le début pouvait attendre (très) longtemps pour rejouer, et qu’un des joueurs devait endosser le rôle de meneur de jeu, et donc ne pas vraiment participer à la partie. Loup-garou pour une nuit gomme ces défauts, et nous permet d’enchaîner les parties rapidement !

 

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Le but du jeu reste toujours aussi simple : chaque joueur reçoit une carte Rôle déterminant son camp et ses pouvoirs. Les humains, sauf exception, doivent tuer un Loup pour gagner la partie, et les Loups doivent, eux, faire tuer un Humain. Car oui, la différence ici, c’est qu’il n’est plus nécessaire d’éradiquer le camp adverse pour gagner, tout se joue en une nuit et un jour durant lequel les argumentations auront lieu, et finiront sur un vote pour envoyer quelqu’un au bûcher. Le tout en moins de 10 minutes !

Avant, il y avait besoin d’un MJ pour appeler les personnages pendant la nuit et guider la partie le tout sans faire partie des villageois, mais ce n’est plus le cas. Un joueur peut très bien s’occuper de cela et participer au jeu, ou alors on peut télécharger l’application pour tablette qui remplit parfaitement le rôle (avec des voix et des musiques parfois trèèèèèès fun !).

Du coup, pendant la nuit, les différents joueurs seront appelés dans l’ordre selon leur rôle afin d’appliquer leur pouvoir, et avoir des indices sur les Loups. A la fin de cette nuit, tout le monde se réveille, et une discussion se met en place afin de faire accuser (ou de se défendre !). Les loups chercheront donc à détourner l’attention pendant que les villageois chercheront à abattre la menace qui pèse sur leur hameau ! A la fin du temps imparti (paramétrable), un vote à main levée est effectué, et le joueur ayant le plus de vote est brûlé vif ! Il retourne alors sa carte Rôle, et révèle donc quel camp a gagné. Simple comme bonjour on a dit !

Parmi les rôles disponibles, on retrouve des rôles déjà connus : les loups et villageois bien évidemment, la voyante, le voleur et le chasseur. On trouve également des rôles connus qui sont ici renommés : les amoureux deviennent les francs-maçon par exemple. Et pas mal de nouveaux rôles, comme le Tanneur qui cherche à mourir à tout prix, le Sbire qui fait partie de l’équipe des Loups, le Doppelganger qui copie un rôle, la Noiseuse qui intervertit deux cartes persos, le Soûlard qui échange sa carte perso contre une autre au centre de la table mais ne la regarde pas, et l’Insomniaque qui peut, en fin de nuit, regarder sa carte pour voir si elle a changé de rôle.

Le jeu prévoit des « scenarii » pour aider à la mise en place. Par exemple, pour 8 joueurs, il recommandera d’utiliser certains persos et pas d’autres, mais bien évidemment, il est possible de faire ce que l’on veut. Et il n’est pas exclu que des extensions arrivent pour enrichir encore cela !

 

A quoi ça ressemble ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mon avis

Loup-Garou pour une nuit rend le jeu du Loup-Garou accessible à tous, tout le temps, quelque soit le nombre de joueurs et sans mettre de joueurs à l’écart pendant un long moment en cas d’élimination précoce, ce qui est une excellente chose ! Après, le principe du jeu reste le même, même s’il est du coup plus compliqué de bluffer et mettre en place une stratégie en moins de 5 minutes. Le jeu reste néanmoins très bon, à conseiller pour des parties en famille !

 

Big-Wolf-on-Campus

 

Quelques infos

  • Éditeurs : Ravensburger
  • Auteurs : Ted Alspach / Akihisa Okui
  • 3 à 10 joueurs
  • 10-15min
  • Prix : 15€
  • Ça vous donne envie de l’acheter ? Cliquez ici !

À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

2 Commentaires

  1. LuciusTroll

    / Répondre

    Hmmm le gommage des défauts, c’est cool,cependant j’ai du mal à comprendre comment il peut y avoir un chasseur / sorcière / etc … sur une seule nuit. De même, les joueurs appelés à tour de rôle ça peut être fait par un joueur … techniquement ça demande un maitre du jeu non ? J’ai du mal à conceptualiser là.


    • Maku

      / Répondre

      Effectivement, il faut un MJ mais ce MJ a juste besoin d’appeler les gens, pas besoin de suivre tout ça donc il participe à la partie. Sinon, j’ai évoqué l’application tablette qui fait très bien le taf, mais dont j’ai oublié de mettre des photos… XD


Laisser un commentaire