Test – Pandemic : Le Règne de Cthulhu

Ohayo !

Aujourd’hui, c’est le retour d’un Grand Ancien (thème récurrent par ici en fait, et c’est pas fini), avec une rethématisation d’un jeu mythique, j’ai nommé…


Qu’est-ce que c’est ?

Vous connaissez Pandémie ? Non ? Pour faire rapide, c’est un jeu coopératif où les joueurs vont s’employer à endiguer la propagation de 4 maladies à travers le globe. Sorti pour la première fois en 2008, ce jeu est devenu un classique depuis, grâce à ses règles très accessibles, et à une difficulté assez présente qui nécessitent une véritable coordination entre les joueurs pour réussir à gagner. L’an dernier, la version Legacy (une version où les joueurs déchirent des cartes et vivent une vraie histoire au fil des parties) a tout cassé, remportant notamment l’As d’Or 2016.

C’est donc une version Cthulhu (très très à la mode en ce moment hein !) qui vient tout juste d’arriver. Ici, le monde est remplacé par les lieux chers à Lovecraft, à savoir Arkham, Innsmouth, Dunwich et Kingsport, et les maladies sont remplacées par des cultistes. La tâche des investigateurs sera donc d’empêcher la propagation de la folie et l’arrivée de Cthulhu en combattant des cultistes et des Shoggoths, et surtout en refermant des portails pour éviter l’arrivée des Grands Anciens !

Néanmoins, les auteurs n’ont pas « juste » plaqué le thème de Cthulhu et repris complètement les règles de Pandémie. Non, plusieurs ajouts ont été faits, rendant le jeu toujours plus intéressant.

 

A quoi ça ressemble ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Comme je l’ai déjà dit, dans Pandémie, il fallait retarder la propagation de maladies, et trouver des remèdes pour remporter la partie. Sur ce point-là, on remplace juste « maladies » par « cultistes » et « trouver des remèdes » par « sceller des portails », et on reste bons. Par contre, c’est le déroulé de la partie qui va être légèrement différent.

Pour commencer, on va prendre 6 Grands Anciens + Cthulhu parmi les 12 disponibles (et ils y sont tous, Dagon, Nyarlathotep, Yog-Sothoth…). Chaque Grand Ancien a un effet qui sera à appliquer soit à son apparition, soit qui sera permanent à la partie. Ces Grands Anciens vont remplacer les éclosions en chaîne du Pandémie classique. Sachant que Cthulhu sera le 7e, et s’il apparait, c’est le Game Over immédiat, autant vous dire que ce sera une course contre la montre…

Ensuite, chaque joueur prendra un personnage parmi les 7 disponibles, chacun ayant un pouvoir spécial, et il prendra également 4 points de Santé Mentale. Cette petite feature n’est pas si anodine que ça, car lorsque le joueur n’aura plus de Santé Mentale, il deviendra fou, et on retourne sa carte personnage côté verso, ce qui implique de nouvelles capacités/malus (un peu comme Zombicide et les Zombivants). Un personnage peut redevenir sain s’il scelle un portail lui-même.

Personnage sain / fou

Personnage sain / fou

 

Une fois que l’on a distribué les cartes Indices/Reliques (équivalent des cartes Pays/Actions) que l’on nommera cartes Joueur, et mis en place des cultistes au début du jeu, on peut démarrer !

On va essayer de sauver Arkham...

On va essayer de sauver Arkham…

 

Chaque joueur a donc 4 actions (au moins) par tour, parmi :

  • Marcher : se déplacer sur un lieu relié par une ligne blanche au lieu sur lequel on se retrouve
  • Prendre le bus : si le perso se trouve sur une gare routière, il peut défausser une carte Joueur de la ville où il se trouve pour aller où il veut OU une une carte Joueur de la ville où il veut aller.
  • Traverser un portail : si le perso est sur une zone Portail non-scellé, il peut se téléporter vers un autre Portail non-scellé (et il lancera le dé de Santé Mentale)
  • Donner/prendre une carte Joueur : si le perso est sur le même lieu qu’un autre perso, il peut lui donner ou prendre une carte Joueur de la ville sur laquelle ils se trouvent.
  • Vaincre un cultiste : retirer un cultiste du lieu où l’on se trouve.
  • Vaincre un Shoggoth : en utilisant 3 action, on retire un Shoggoth du lieu où l’on se trouve, et on peut piocher une carte Relique.
  • Sceller un portail : si l’on se trouve sur une zone Portail non-scellée, le joueur défausse 5 cartes de la couleur de ce portail pour le sceller définitivement.

Une fois les 4 actions effectuées, le joueur pioche 2 cartes Joueur (parmi lesquelles peut se trouver une carte « Le Mal se répand », qui est l’équivalent des cartes Epidémie, sauf qu’elle fait apparaitre un Shoggoth et un Grand Ancien en cadeau bonus), et on tire des cartes Invocation pour faire apparaître des cultistes. S’il y a déjà 3 cultistes sur une Zone, alors on réveille un nouveau Grand Ancien (et n’oubliez pas, 6 maximum sinon Cthulhu viendra botter des culs !). De plus, certaines cartes ont un symbole Shoggoth sur elles, ce qui a pour effet de les faire se déplacer jusqu’au portail le plus proche. Et s’il est déjà sur un portail ? Ouiiiii vous avez deviné, un nouveau copain débarque !

Et on recommence jusqu’à la victoire ou la folie :).
J’ai également parlé d’un dé de Santé Mentale. Ce petit dé sera à lancer lorsqu’on traverse un portail, qu’on joue un carte Relique, qu’on entre dans un lieu avec un Shoggoth ou qu’un Shoggoth vienne sur notre lieu, et lorsqu’on pioche une carte « Le Mal se répand ». Ce dé a plusieurs effets :

  • Face « Vierge » : Aucun effet
  • Face « Délirant » (avec 1 symbole Folie) : Perte d’un 1 point de Santé Mentale.
  • Face « Pyschotique (avec 2 symboles Folie) : Perte de 2 points de Santé Mentale.
  • Face « Paranoïaque » (avec des cultistes) : Ajout de 2 cultistes sur le lieu où l’on se trouve.

Et donc, quand y’a plus de Santé Mentale, on devient fou. Ah et j’ai également oublié quelque chose : s’il n’y a plus de cultistes ou de Shoggoth dans la réserve et que l’on doit en placer, c’est perdu. Pareil s’il n’y a plus de cartes Joueur à piocher, et pareil si tous les investigateurs deviennent fous.
Prêts à combattre la Folie ? =D

 

Mon avis

Ayant toujours apprécié Pandémie mais ne l’ayant jamais acheté, je ne pouvais passer à côté de cette version Cthulhu qui, je trouve, nous donne toutes les sensations du classique, en rajoutant en plus la pression des Grands Anciens et leurs modifications sur la partie. Pandémie n’était déjà pas un jeu facile, celui-là non plus, mais en même temps, si l’on gagnait à coup sûr en permanence, y jouer ne serait pas très intéressant ! Ayant fait pour le moment quelques parties en solo et n’en ayant pas gagné une seule, je suis plutôt satisfait et n’attends qu’une chose, réessayer de vaincre Cthulhu et ses p’tits potes, et surtout le faire découvrir à mes amis !

De plus, le thème Cthulhu est très bien rendu, avec des illustrations magnifiques (le plateau est juste à tomber), des cartes très joliment illustrées dans le pur style Cthuluesque, et surtout les ajouts du thème de la Santé Mentale et les Shoggoths rajoutent une tension supplémentaire à la partie !

L’édition est également très soignée, avec donc de belles illustrations, la petite surprise venant des figurines qui remplacent les cubes en plastique sans une grosse hausse de prix. Le seul « défaut » que j’ai trouvé (c’est vraiment pour chercher la petite bête) vient du thermoformage. Celui-ci est très spacieux, à tel point que chaque figurine d’investigateur a son emplacement alors qu’on pourrait en mettre 3 ou 4 dans ce même emplacement, les emplacements pour les cultistes et jetons sont immenses alors que l’on n’en a pas tant que ça, mais surtout l’emplacement pour les cartes n’est pas du tout adapté pour des cartes sleevées ! Une grosse perte d’espace qui aurait pu être très utile, c’est vraiment dommage (bon, j’imagine bien que des extensions arriveront mais bon…)

L’un des gros avantages aussi c’est qu’il est possible d’enchainer les parties, étant donné que celles-ci durent rarement plus de 45 minutes, et peuvent surtout durer beaucoup moins longtemps si vous n’avez pas beaucoup de chance.

Bref, je suis très content d’avoir cette version de Pandémie, et je ne saurais que trop vous conseiller de vous laisser aller à la folie 🙂

Boite Pandémie Cthulhu

Ah et n’hésitez pas à me suivre sur Twitter ou sur Facebook !

Quelques infos

  • Éditeurs : Filosofia
  • Auteurs : Matt Leacock et Chuck D. Yager
  • Illustrateurs : Chris Quilliams, Atha Kanaani et Philippe Guérin
  • 2 à 4 joueurs
  • 30 à 60 minutes
  • Prix : 45€
  • Ça vous donne envie de l’acheter ? Cliquez ici !
  • Pour protéger vos cartes, je conseille les Arcane Tinmen format Standard (x1).

À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

3 Commentaires

  1. Gulix

    / Répondre

    Merci pour ce retour ! Je connais bien Pandémie, et j’avais peur d’un bête Copier/Coller en changeant juste le thème, mais ça m’a l’air d’apporter des petits plus bien sympas.
    A tester !


    • Maku

      / Répondre

      Hello !

      En effet, ça modifie quand même l’expérience de jeu, mais selon moi, si on a déjà un Pandémie, il est inutile d’acheter l’autre. Et à en choisir un, clairement, il faut prendre le Cthulhu 😀



Laisser un commentaire