Test – Smile

Ohayo !

Alerte dans la forêt ! Tous vos animaux apprivoisés se sont enfuis et il faut les retrouver avant qu’ils ne foutent un bordel monstre ! Heureusement que l’on connaît leur point faible : les lucioles, ils adorent les chasser ! En les utilisant, on va peut-être réussir à en récupérer quelques-uns, alors c’est parti, tout en gardant le…

 

Qu’est-ce que c’est ?

Smile est un petit jeu de cartes très malin créé par Michael Schacht, dans lequel les joueurs vont chercher à récupérer des animaux qui se sont enfuis. Mais pas tous ! En effet, dans la forêt, il y a également des animaux plus sauvages que d’autres, et ils ne feront que semer la pagaille chez vous, alors autant les laisser à l’air libre. Pour arriver à attirer vos animaux, une seule solution : il va falloir utiliser des lucioles. En effet, ces petits insectes lumineux attirent les habitants de la forêt, mais plus particulièrement les plus sauvages d’entre eux… Il va falloir donc la jouer fine pour récupérer les bonnes bestioles !

Fait pour 3 à 5 joueurs, Smile vous poussera à cacher votre réserve de lucioles et potentiellement à prévoir des petites traîtrises, et ainsi forcer vos adversaires à récupérer des animaux sauvages (et donc des malus) pendant que vous glânerez tranquillement les meilleurs compagnons à fourrure.

 

A quoi ça ressemble ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Mise en place – Un chasseur sachant chasser…

La partie de Smile va durer 10 manches. Lors de chaque manche, chaque joueur récupèrera une créature. D’ailleurs, une règle primordiale : la plupart des créatures ont une couleur (jaune, blanche, rouge ou bleue). Il est impossible d’avoir deux créatures de la même couleur chez soi car elles se font fuir l’une l’autre, et du coup, cela peut être une stratégie pour éliminer des créatures sauvages…

Pour démarrer la partie, chaque joueur prend 6 lucioles qu’il cache dans sa main. Ceci est très important, car se rappeler du nombre de lucioles des adversaires peut être déterminant afin de récupérer la créature voulue, ou faire enchérir inutilement votre adversaire. Ensuite, on mélange le paquet, et on révèle autant de cartes que de joueurs et les classe selon leur valeur, de la plus faible à la plus forte, et on peut enfin démarrer la manche !

 

Déroulement de la manche – Petit petit petiiiiit….

Lors d’une manche, chacun va jouer à tour de rôle, dans le sens horaire. Et à son tour, le joueur va devoir avoir le choix entre deux actions : Offrir ou Collecter.

Pour Offrir, un joueur va placer une luciole de sa main sur la créature avec la plus faible valeur (dans le cas d’une égalité, il choisit). Pour Collecter, ce n’est déjà possible que si au moins une créature a reçu des lucioles. Dans ce cas-là, alors le joueur peut prendre une créature ayant reçu des lucioles et la placer devant lui, et récupérer également les lucioles placées sur l’animal. Mais attention ! Une fois que vous aurez collecté, vous ne pourrez plus agir lors de ce tour, donc à vous de bien calculer à quel moment vous voulez sortir, ce qui s’apparente à un jeu de stop-ou-encore.

Si, lors de son tour, un joueur ne peut ni offrir (car il n’a plus de luciole), ni collecter (car aucune créature n’a de luciole sur elle), alors il va devoir récupérer une larme, une bille bleue, qui vaudra un point négatif en fin de partie, et place ensuite une luciole de la réserve sur la créature la plus faible.

Si un joueur est le dernier encore en course, alors il collecte immédiatement la dernière créature même s’il n’y a pas de luciole dessus. Ce joueur sera le premier joueur lors de la manche suivante. Avant de mettre en place les nouvelles créatures pour la manche suivante, chacun vérifie qu’il n’a pas deux créatures de la même couleur, comme expliqué un peu plus haut. Si c’est le cas, alors il défausse immédiatement les deux cartes !

On répète donc ceci durant 10 manches (ou jusqu’à épuisement de la pioche), et on peut ensuite vérifier qui est le meilleur chasseur !

 

Calcul des scores – La différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur

On peut maintenant passer au décompte final. Pour déterminer son score, plusieurs choses :

  • On additionne les points des créatures devant soi
  • On ajoute un point supplémentaire par pack de 5 lucioles
  • On perd un point par larme

Et bien évidemment, le joueur ayant le plus gros score remporte la partie !

 

Mon avis

Kelingah

Je n’ai pas testé le jeu dans de très bonnes conditions puisqu’il manquait un troisième joueur à ce moment et que c’est un bisounours en peluche qui a fait office de troisième larron… C’était la personne la moins « concernée » par la situation qui l’activait en cas de litige, sinon les décisions étaient prises de façon collégiale.

Bref tout ça pour dire que même comme ça, j’ai pris plaisir à jouer à Smile. Je l’ai trouvé simple, très accessible mais avec une bonne dose de fourberie. C’est un très bon jeu familial ou pour se mettre en jambe avant quelque chose de plus complexe !

Maku

Smile est le genre de petit jeu qui peut plaire à tout le monde en début de soirée, histoire de se « chauffer » avant du gros jeu. Il se joue très vite, mais surtout il cache sous son apparence mignonne une certaine dimension stratégique ! Il est possible de bluffer pour faire cracher leurs lucioles aux autres joueurs, ou de se précipiter sur une carte rapidement pour éliminer des points négatifs, voire même faire en sorte qu’un autre joueur soit obligé de récupérer une carte qui va lui faire perdre beaucoup de points.

Les manches s’enchaînent vite, et à aucun moment un joueur ne se sent à la traîne niveau score. En général, les scores finaux sont autour de 10 points, et on a vite fait de perdre 3/4 points sur un recrutement malencontreux… Never surrender !

Bref, petite boîte, petit prix, et bon potentiel, le tout très joliment illustré pour donner un aspect mignon au tout, Smile ravira les petits et les grands qui chercheront à démarrer leur soirée jeux en douceur 🙂

 

N’oubliez pas que vous pouvez me suivre sur Facebook et Twitter ! Et n’oubliez également pas de vous abonner à la newsletter mensuelle récemment mise en place pour contrebalancer le changement d’algorithme de Facebook.

 

Quelques infos

  • Auteur : Michael Schacht
  • Illustrateur : Atha Kanaani
  • Éditeur : Z-Man Games
  • 3 à 5 joueurs
  • 30 min
  • Prix : 20€
  • Ça vous donne envie de l’acheter ? Cliquez ici !
  • Pour protéger vos cartes, je conseille les Arcane Tinmen format Tarot

À propos de

Boardgamer, amoureux des jeux de cartes, sleeveur invétéré et améritrasheur à ses heures perdues, je suis très pour l'éclectisme dans le monde du jeu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.