Fiche d'identité

Nom : Grüm'Tor
Âge :
Classe : Cragheart
Race : Savvas
Niveau : 1
Alignement : Neutre Neutre
Caractéristiques :
Statut : En activité

Histoire du personnage

Tous ceux qui côtoient Grüm’Tor aujourd’hui l’ignorent, mais il est un Savvas de noble lignée promis à une destinée exceptionnelle au sein de la hiérarchie de son ancien village, Galavia.

Comme tout ceux de son espèce, il a passé plus de 20 ans à travailler extrêmement dur pour maîtriser au moins l’un des 4 éléments, mais ses capacités hors du commun lui en firent maitriser 3, ce qui faisait de lui un élu, et surtout forçait le respect de tout le monde.

Si Grüm’Tör espérait finir ses vieux jours comme érudit, il s’engagea dans la milice de Galavia à l’aube de ses 25 ans, et usait de ses impressionnants pouvoirs élémentaires pour en défendre l’enceinte avec un zèle, ce qui ne plaisait pas trop aux brigands du coin. Le jeune Savvas, qui devenait présomptueux, tomba un soir dans une embuscade organisée par une alliance de plusieurs voleurs et pillards Humains. Malgré la puissance de ses attaques, il ne put que céder devant le nombre de ses assaillants. Ses tortionnaires le passèrent à tabac pendant plusieurs heures, et les coups répétés brisèrent le verre de sa poitrine renfermant la manifestation de ses pouvoirs. Lorsque le soleil se leva, son corps à peine vivant fut jeté du haut d’un pont. Si son corps était brisé à la suite de l’agression, cette chute le brisa mentalement. Dès lors, Grüm’Tor ne fut plus jamais le même, ayant perdu la plupart de ses pouvoirs, la majeure partie de sa mémoire et sa personnalité fut changée du tout au tout. Le jeune stratège ambitieux devint un grand dadais simple d’esprit, mutique la plupart du temps, qui ne supportait plus d’assister à une scène de violence.

Il ne reprit jamais le chemin de son village, dont il avait probablement oublié jusqu’à l’existence d’ailleurs, et se plaisait à vivre en nomade de forêt en forêt, en s’aventurant parfois dans les petites villes pour faire du troc. C’est dans l’une de celle-ci qu’il fit une rencontre qui changea à nouveau son destin : alors qu’il repartait en direction de la forêt, il entendit des bruits d’armes et des cris. Il se précipita pour tomber sur 3 Humains qui malmenait un Vermling. L’image lui rappela son propre traumatisme, et c’est avec une colère folle qu’il se jeta sur les humains. Ces derniers, de sombres bourrins n’ayant jamais vu un Savvas de leur existence, prirent leurs jambes à leur cou sans demander leur reste après quelques os brisés. Pris de compassion pour ce petit être, Grüm’Tor entreprit de s’occuper de ses blessures jusqu’à sa guérison totale. Il s’appelait Joaki Tla’ral et c’était un petit être plein d’ambition. Cette ambition lui rappela vaguement un souvenir, mais son esprit abîmé ne parvint pas à rassembler les morceaux, mais il ressentit de l’envie et de la tristesse. Grum’Tor demanda au Vermling ce qu’il comptait faire une fois sur pied, et celui-ci lui répondit qu’il avait pour plan de partir vers la capitale Gloomhaven afin de s’y établir. Ne voulant plus rester seul et ayant enfin trouvé quelqu’un lui parlant d’autre chose que de commerce, le Savvas lui proposa de l’accompagner, afin qu’ils fassent équipe, proposition évidemment acceptée par le Vermling qui voyait en lui un garde du corps parfait.

Durant un an, les deux acolytes formèrent un duo efficace, associant leurs compétences pour remplir de nombreuses missions dans la cité de Gloomhaven. Si à la base, Joaki voyait en Grüm’Tor un simple Cerbère, ce temps passé ensemble ainsi que les galères du quotidien les rapprocha fortement, au point d’en faire de véritables amis. Ils travaillaient en freelance, jusqu’à ce que les pouvoirs de Joaki commencent à se manifester. Cette opportunité leur permit de se faire embaucher dans la prestigieuse guilde Lorem Ipsum, à la grande joie du Vermling, mais aussi celle de Grüm’tör qui était heureux d’aider son ami dans son objectif. De plus, lors de ses vadrouilles dans les différents quartiers, il entendit parler du chef de la guilde, Kruulki Nathe. On disait que celui-ci possédait de nombreux pouvoirs, ainsi le Savvas se demandait s’il serait capable de l’aider avec ses souvenirs disparus…

Laisser un commentaire